Accueil News GMM 2016 : Une édition qui restera dans les annales !

GMM 2016 : Une édition qui restera dans les annales !

Partager

La météo n’a pas été sympa avec l’organisation du Graspop 2016 et les 155 000 Metalheads qui avaient décidé de braver les éléments.

Des trombes d’eau se sont abattues sur la Campine anversoise la semaine précédent l’événement ce qui a conduit les organisateurs a devoir reconsidérer dans l’urgence le plan de parking initialement prévu.
C’est dans ces circonstances d’adaptation que l’on peut mesurer la réactivité et la compétence d’une organisation qui n’avait encore jamais été confrontée à ce genre de souci majeur.
Si seulement madame météo avait décidé de calmer le jeu durant le week end … Malheureusement, la pluie a continué de tomber par intermittence durant les jeudi, vendredi et samedi, phénomène qui a encore compliqué la situation. Cela ajouté aux mesures de sécurité drastiques imposées par la menace terroriste persistante ont fait de ce Graspop une édition qui restera dans les annales.

Sur le plan musical, le festival a été marqué par les concerts d’adieu de Black Sabbath, vendredi, et de Twisted Sister, chargé de clôturer dimanche soir. Black Sabbath a puisé avec nostalgie dans la meilleure période discographique du groupe, à savoir les premiers albums sortis avant 1973. Si cette tournée, appelée « The end », a surtout servi à collecter des fonds pour les heures sombres qui s’annoncent (notamment à cause de l’état de santé de Tommy Iommi), cela restera sans aucun doute une des meilleurs prestations en Belgique du groupe légende de Birmingham.

Pour clôturer cette 21ème édition, Twisted Sister a livré un show dynamique qui s’est fini sur le traditionnel feux d’artifice de clôture. Prestation un peu ternie par le fait que de nombreux festivaliers ont quitté la plaine après la prestation d’Iron Maiden.

Iron Maiden justement, venons y car nous avons du certainement assister à la meilleure prestation du groupe pour cette huitième participation au festival. Un show mélangeant habilement les derniers titres du nouvel album, « The book of souls » et les hits réclamés par la plupart des fans. Un show visuellement exceptionnel pour un combo au sommet de son art et un frontman plus charismatique que jamais. Scream for me Graspop ! Le titre en hommage à Robin Williams « Tears of a clown » ne m’a pas quitté de la nuit…

Concernant la troisième tête d’affiche, Volbeat, qui jouait le samedi soir, la fête a été en partie gâchée par les trombes d’eau qui se sont abattues sur la mainstage durant la prestation du groupe. Poulsen et sa bande ont pourtant eu le mérite de faire tenir l’auditoire dans ces conditions dantesques où seuls les VIP, bien à l’abri sous leur chapiteau, ont pu profiter pleinement du spectacle.

Le Graspop Metal Meeting, ce ne sont pas que les têtes d’affiche. Plus de 100 groupes, cela laisse des traces. Pour notre part nous avons été bluffé par les prestations de Halestorm, Skillet, Sixx:A.M, Soilwork, Killswitch Engage, Tremonti, Megadeth et par les valeurs montantes que sont Rival Sons et The Raven Age.

La force du Graspop Metal Meeting ? Présenter un mélange audacieux de styles musicaux sur les mainstage où nous sommes passés du Heavy au Nu metal en passant par le Thrash, le Death pour finir au Metal symphonique, avec une dose de Hardcore et de Punk Rock pour saupoudrer le tout. Il faut oser présenter Slayer et Skillet sur la même scène !

Pour avoir pu discuter avec quelques musiciens en zone presse, nous pouvons vous affirmer que le Graspop reste une référence pour la plupart d’entre eux et qu’ils accourent quand ils sont sollicités. Ils ont été majoritairement bluffés par l’engouement pour le Metal en Belgique et cette capacité du fan belge à braver les éléments pour satisfaire sa passion.

Une fois encore, remercions l’organisation qui a su faire face à une situation inédite, imprévue et contraignante, aux milliers de bénévoles qui ont fait en sorte que la fête puissent avoir lieu. Graspop, on t’aime !

Un festival physiquement éprouvant mais tellement jouissif. Vivement l’édition 2017 !

Rob